PHOTO © Seb Petit

carte blanche à “La femme à barbe”




Chants d’Elles donne carte blanche au label indépendant “La femme à barbe”

La femme à barbe est comme une boutique de prêt à créer ouverte jour et nuit, une arrière-cour aux rendez-vous surprenants, impromptus et réjouissants, un cabaret fait de briques et de bRock, de chansons, de textes cousus au fil de fer ou de dentelle … de femmes sur scène empoignant pianos avec ou sans bretelles, guitares électriques et sentiments ! On l’appelle Label/le indépendant/E !

Quel meilleur endroit que la Cité des Métiers pour trouver sa voie/x ?
De la voie, il y en aura d’abord avec les échanges et les débats autour de la question de la place des femmes dans l’art et la culture aujourd’hui.
Des artistes (plasticiennes, réalisatrices, photographes, musiciennes, techniciennes, comédiennes…) viendront parler de leur voie à elle. Avec les “Elles” les “Eux” sont toujours bienvenus !
Et puis, pour revenir à une des voies du festival, terminons en chansons avec : Lady Arlette à l’apéritif… seule ou presque, en décalée… Qu’en pense Gertrude ? et Claire Jau. Si avec ça, on ne trouve pas sa voie …

Chez Lady Arlette, c’est poésie et rock dentelle à tous les étages, avec dans la cage d’escalier, des portraits de Brigitte Fontaine, Bashung, Angus Young et de Beth (Gibbons, Midler & Ditto) de scène. La diva décalée et farfelue se la joue en solo pour le festival, accompagnée de son humour, sa poésie et sa guitare.

Qu’en pense Gertrude ? “Mes parents m’ont appelé Gertrude…j’sais pas moi…ils voulaient peut-être un garçon ?” Après avoir tenté la “Star Académie” et “Kô Lanta”, refoulée aux deux… Gertrude se lance dans des études de lettres modernes et commence le jazz. Au piano d’abord, à la contrebasse ensuite … Jusqu’à la découverte des textes de Gainsbourg, Nougaro, Vian, Bourvil, Barbara… et certains films aussi. Des réflexions absurdes, des bribes de dialogues prises à la volée dans la rue, des pensées dites à voix hautes, des ouï-dires un peu dérangeants. Un soupçon d’électro, un piano agrémenté de la trompette, le métallo et les chœurs de Solène.

Claire Jau … c’est encore les autres qui en parlent le mieux !
“... de l’humour à l’émotion, de l’intime à l’insolite, d’un poisson rouge aux déclinaisons de l’amour, Jau fait merveille” (Chorus)
“Disons le tout net, dans l’humour le plus décalé comme dans l’émotion la plus pure, on n’a pas résisté.” Paris Normandie
Inspirée par Juliette, Brel, Thomas Fersen, Brigitte Fontaine … et tous ceux qui ont la plume et la composition affutées, Claire Jau est une ironique naïve qui, sous ses dehors mutins, fait de la chanson, frétillant dans le décalé, l’intime et parfois le déchaîné ! Et ça fait du bien ! Elle sera accompagnée par Damien Joëts au piano.

15 h - forum Métiers du spectacle – rencontres de professionnelles animé par H/F Normandie.
Cette association a pour but le repérage des inégalités entre les hommes et les femmes dans les milieux de l’art et de la culture et la mobilisation contre les discriminations observées dans le but de favoriser l’égalité réelle et la parité.

17 h - Débat – café chanson animé par Antoine Philippe .
Des artistes de ce tout jeune label, des artistes programmées dans le festival, l’association “Égalité H/F”, viendront s’exprimer au micro d’Antoine Philippe. Ils nous diront s’ils ont trouvé leur voie/voix

19 h – Apéro concert avec Lady Arlette / Claire Jau / Qu’en Pense Gertrude.




PHOTO © Seb Petit


mercredi 21 novembre 2012
15H00

La Cité Des Métiers

115 Boulevard Europe
76100 Rouen


Tarifs : Entrée libre